HISTOIRES DE
Roy, Jeff & Reed

Il faut une sacrée dose de courage, de passion et de détermination pour naviguer en haute mer, de jour comme de nuit, par tous les temps. Partagez l'expérience de ceux qui sont fiers d’exercer le noble métier de pêcheur.

Faites la connaissance de Roy Olsen, Jeff Crain et Reed Rousar, trois capitaines qui pêchent le colin d’Alaska dans la mer de Béring.
HISTOIRES DE
Roy, Jeff & Reed
Il faut une sacrée dose de courage, de passion et de détermination pour naviguer en haute mer, de jour comme de nuit, par tous les temps. Partagez l'expérience de ceux qui sont fiers d’exercer le noble métier de pêcheur.

Faites la connaissance de Roy Olsen, Jeff Crain et Reed Rousar, trois capitaines qui pêchent le colin d’Alaska dans la mer de Béring.

UNE FAMILLE DE SUBSTITUTION

Un pêcheur peut passer des semaines entières en mer, loin de ses proches et du confort de son domicile. Les conditions de travail sont très difficiles, accentuées par des conditions climatiques extrêmes. Il doit gérer des situations qui mettent à l'épreuve sa force mentale.

C'est ça la vie de pêcheur ! De fait, il est essentiel de bien s’entendre avec le reste de l’équipage.

Heureusement pour Reed Rousar, le capitaine du F/V Seattle Enterprise, un bateau de pêche de 82 mètres, ses hommes et lui se connaissent depuis très longtemps. « Je travaille avec mes gars depuis 20 ans, on forme pratiquement une famille. L’ambiance est très bonne à bord, on veille les uns sur les autres. »

 

 

UN ÉQUIPAGE FIABLE

La solidarité est une valeur clé pour un pêcheur. Son gagne-pain et même sa vie dépendent de l'implication, du soutien et de l'attention apportée par chaque membre de l’équipage.

Roy Olsen est le capitaine du F/V Pacific Viking, un chalutier de 39 mètres de long. Il a débuté sa carrière il y a 21 ans, en tant que second maître, avant de devenir maître d’équipage, puis capitaine. Il sait qu’un bon équipage est essentiel. On doit pouvoir compter entièrement sur chaque homme. Son message est simple et clair. « Sans mon équipage, je ne suis rien. Je ne pourrais pas faire ce métier sans mes hommes. »

UNE LOYAUTÉ POUR LA VIE

Quand on parle à un pêcheur, on comprend très vite que le respect et la loyauté sont des éléments fondamentaux dans ce métier. Respect et loyauté envers le monde de la pêche, le capitaine, l’équipage, les autres pêcheurs et les sociétés telles que Trident Seafoods, qui travaille avec plusieurs bateaux et fournit à Iglo du colin d’Alaska.

Pêcheur depuis 35 ans, Jeff Crain est le capitaine du F/V Sovereignty, un chalutier de 50 mètres de long. « La loyauté est extrémement importante dans ce métier, explique-t-il, surtout envers Trident et les autres bateaux de pêche. »

 

 

UNE LOYAUTÉ POUR LE POISSON

Le degré de solidarité et d'entraide des pêcheurs est à la hauteur de leur passion pour l’océan et pour le poisson qu’ils pêchent.

« Je dirais que le colin sauvage d’Alaska est l’un des meilleurs poissons qui soit, explique Reed Rousar. J’en mange tous les jours sur le bateau, et mes enfants l’adorent. Je dois leur en rapporter chaque fois que je rentre à la maison. »